Cette semaine, nous vous proposons de découvrir sur la plateforme de visionnement la 25eheure.com

L’HOMME QUI A VENDU SA PEAU / Vendredi 5 mars 20h

  • de Kaouther Ben Hania (2021, 100’)
  • Sam Ali, jeune Syrien sensible et impulsif, fuit son pays pour le Liban afin d’échapper à la guerre. Pour se rendre en Europe et vivre avec l’amour de sa vie, il accepte de se faire tatouer le dos par l’artiste contemporain le plus sulfureux au monde. En transformant son corps en une prestigieuse œuvre d’art, Sam finira toutefois par découvrir que sa décision s’est faite au prix de sa liberté.
  • Lumière de la meilleure co-production internationale
  • Vendredi 5 mars 20h, séance en avant-première  suivie d’une rencontre avec la réalisatrice

HISTOIRE D'UN REGARD / Vendredi 5 mars 20h / Best of Doc

  • de Mariana Otero (2020, 93’)
  • Gilles Caron disparaît brutalement au Cambodge en 1970. Il a tout juste 30 ans. En l’espace de 6 ans, il a été l’un des témoins majeurs de son époque, couvrant pour les plus grands magazines la guerre des Six Jours, mai 68, le conflit nord-irlandais... Lorsque la réalisatrice Mariana Otero découvre son travail, une photographie attire son attention qui fait écho avec sa propre histoire, la disparition d’un être cher qui ne laisse derrière lui que des images à déchiffrer.
  • Vendredi 5 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec la réalisatrice 

DEUX / Samedi 6 mars 20h

  • de Filippo Meneghetti  (2020, 96’)
  • Nina et Madeleine sont profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine.
  • Lumière du meilleur premier film et Lumière de la meilleure actrice pour Martine Chevallier et Barbara Sukowa
  • Samedi 6 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur

KONGO / Samedi 6 mars16h / Best of Doc

  • de Hadrien La Vapeur & Corto Vaclav (2020, 70’, VOSTF)
  • À Brazzaville, un monde invisible régit le monde visible. L’apôtre Médard se démène pour guérir les malades victimes de mauvais sorts. Mais sa vie bascule lorsqu’on l’accuse publiquement de pratiquer la magie noire.
  • Samedi 6 mars16h, séance suivie d’une rencontre avec les réalisateurs

TOUTES LES VIES DE KOJIN / Samedi 6 mars 20h

  • de Diako Yazdani (2020, 88’, VOSTF)
  • Dans un documentaire à la première personne, Diako Yazdani, réfugié politique en France, retourne voir sa famille au Kurdistan irakien et leur présente Kojin un jeune homosexuel de 23 ans qui cherche à exister au sein d’une société où il semble ne pas pouvoir trouver sa place. Avec humour et poésie, le réalisateur livre un portrait émouvant où les rencontres des uns et des autres invitent à une réflexion universelle sur la différence.
  • Samedi 6 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur

LES CHOSES QU’ON DIT, LES CHOSES QU’ON FAIT

  • d’Emmanuel Mouret (2020, 122’)
  • Daphné, enceinte de trois mois, est en vacances à la campagne avec son compagnon François. Il doit s’absenter pour son travail et elle se retrouve seule pour accueillir Maxime, son cousin qu’elle n’avait jamais rencontré. Pendant quatre jours, tandis qu’ils attendent le retour de François, Daphné et Maxime font petit à petit connaissance...
  • Lumière du meilleur film
  • Dimanche 7 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur

QUELLE FOLIE / Dimanche 7 mars 20h / Best of Doc

  • de Diego Governatori (2018, 87’)                              
  • Aurélien est un ami très proche, atteint du syndrome autistique d’Asperger. Parmi les symptômes, une utilisation atypique du langage qui complique son intégration dans la société. Sa parole témoigne en effet d’une certaine difficulté à incorporer les codes qui régissent les liens et les interactions sociales, ce qui l’exclut de ce fait de toute altérité durable.
  • Dimanche 7 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur

JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME

  • TRAVAILLEUSES, TRAVAILLEUSES 
  • Un film documentaire de Sonia Larue (2018, 54')
  • Réunies autour de Célestine, le personnage central du «Journal d’une femme de chambre», d’Octave Mirbeau, des femmes nous parlent de leur vie au travail. Avec humour et pudeur, elles évoquent la passion, le stress, le manque ou la fatigue que leur inspire le travail, à la fois source d’émancipation et d’aliénation. Celles qui parlent ici se sont affranchies de leur servitude.
  • Lundi 8 mars - 20h30
  • Séance suivie d’un échange avec la réalisatrice 
  • Pour réserver sa place offerte par le service Droit des femmes de la ville de Gennevilliers, il faut envoyer un mail à l’adresseegalite@ville-gennevilliers.fr

SLALOM / Lundi 8 mars 20h

  • de Charlène Favier (2021, 92’)
  • Lyz, 15 ans, vient d’intégrer la prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, ex-champion et désormais entraîneur, décide de tout miser sur sa nouvelle recrue. Galvanisée par son soutien, Lyz s’investit à corps perdu, physiquement et émotionnellement. Elle enchaîne les succès mais bascule rapidement sous l’emprise absolue de Fred...
  • Lumière de la révélation féminine pour Noée Abita
  • Lundi 8 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec la réalisatrice

SI C'ETAIT DE L'AMOUR - Lundi 8 mars 20h / Best of doc

  • de Patric Chiha (2020, 82’)
  • Ils sont quinze jeunes danseurs, d’origines et d’horizons divers. Ils sont en tournée pour danser Crowd, une pièce de Gisèle Vienne sur les raves des années 90. En les suivant de théâtre en théâtre, Si c’était de l’amour documente leur travail et leurs étranges et intimes relations. Car les frontières se troublent. La scène a l’air de contaminer la vie – à moins que ce ne soit l’inverse. De documentaire sur la danse, le film se fait alors voyage troublant à travers nos nuits, nos fêtes, nos amours.
  • Lundi 8 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur

UN PAYS QUI SE TIENT SAGE / Mardi 9 mars 20h

  • de David Dufresne (2020, 86’)
  • Alors que s’accroissent la colère et le mécontentement devant les injustices sociales, de nombreuses manifestations citoyennes sont l’objet d’une répression de plus en plus violente. « Un pays qui se tient sage » invite des citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’Etat.
  • Lumière du meilleur film documentaire
  • Mardi 9 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur

PLAYING MEN - Mardi 9 mars 20h

  • de Matjaž Ivanišin (2017, 60’, VOSTF)
  • À une époque qui pourrait être la nôtre, quelque part au bord de la Méditerranée, les hommes jouent comme si leur vie en dépendait, avec une joie désinvolte. Lutter, faire rouler un fromage, ou réciter rapidement les bons numéros sont ici des occupations de la plus haute importance.
  • Mardi 9 mars 20h, séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur

CHUT..! séances à 18h30 et 20h30

  • Film documentaire de Alain Guillon, Philippe Worms ( 2020, 105')
  • Montreuil, Seine-Saint-Denis. Dans une société où tout est marchand, où le temps est compté, il existe un lieu de gratuité et de rencontre où l’on combat les inégalités et la violence sociale: la bibliothèque de mon quartier. Sans bruit, joyeusement, il se fabrique ici quelque chose d’important, d’invisible au regard pressé ou comptable : l’élaboration d’un nouveau contrat social.
  • Séances tous les jours à 18h30 et 20h30

POLICE / Séances à 18h30 et 20h45

  • De Anne Fontaine (2020, 99')
  • Avec Omar Sy, Virginie Efira,
  • Virginie, Erik et Aristide, trois flics parisiens, se voient obligés d’accepter une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Sur le chemin de l’aéroport, Virginie comprend que leur prisonnier risque la mort s’il rentre dans son pays. Face à cet insoutenable cas de conscience, elle cherche à convaincre ses collègues de le laisser s’échapper.
  • Tous les jours, séances à 18h30 et 20h45

FAUTEUIL D'ORCHESTRE / séances à 18h30 à 20h45

  • De Danièle Thompson (2006, 106')
  • Avec Cécile de France, Albert Dupontel,
  • Une actrice populaire mais rêvant de cinéma intimiste, un pianiste surdoué qui rêve de jouer devant un public ignorant et naïf, un collectionneur qui vend en un soir toute l’œuvre de sa vie, une jeune provinciale qui tente sa chance à Paris, car sa grand mère lui a dit : «je n’avais pas les moyens de vivre dans le luxe, alors j’ai décidé d’y travailler.»
  • Séances tous les jours à 18h30 et 20h45

 

ERNEST ET CELESTINE / Séances à 10h30 et 18h30

  • Film d’animation de Benjamin Renner, Vincent Patar, Stéphane Aubier (2012, 76')
  • Dans le monde conventionnel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine, une orpheline qui a fui le monde souterrain des rongeurs. Ces deux solitaires vont se soutenir et se réconforter, et bousculer ainsi l’ordre établi.
  • Conseillé à partir de 3 ans
  • Séances tous les jours à 10h30 et 18h30

L'EXTRA COURT, Livré à domicile

L'EXTRA COURT, Livré à domicile, le meilleur du court métrage à découvrir chez vous avec l'Agence du Court Métrage 

Du 24 février au 3 mars :

Du 24 février au 10 mars :

 

 

FERMETURE DU CINEMA

Actualité Cinéma

Événements

Actu ciné, avant première, évènements, découvrez toute l'actualité du Jean Vigo.

Le cinéma

Le cinéma

Votre cinéma Jean Vigo, les salles, l'équipement, infos...

Les tarifs du cinéma

Contact

Contactez votre Jean Vigo, formulaire de contact, plan d'accès...


Cinéma Jean-Vigo, 1 rue Pierre-et-Marie-Curie, 92230 Gennevilliers | Mentions légales | Contact | Tel : 01 40 85 48 80